Tweeter button Facebook button

Champagne, Horace

En 1980, à l'âge de 42 ans, la vie d'Horace Champagne prend un nouveau départ.

Laissant derrière lui une vie remplie de succès dans l'art du commerce et de la publicité, il décide de tenter sa chance dans l'Ouest Canadien, avec sous le bras 20 de ses meilleurs pastels, tous peints au Québec.

En arrivant, il se dirige vers Masters Gallery à Calgary, pour y rencontrer le propriétaire Peter Ohler Sr. L'artiste avait fait ses recherches et savait que cette galerie était la première à visiter. Sans rendez-vous et sans avoir rencontré cet homme auparavant, il entre dans la galerie et tombe face-à-face avec Peter en personne. ¬"Vous arrivez directement de Québec sans aucun tableau à me montrer?" ¬"Eh bien, je voulais d'abord voir votre galerie avant de vous rencontrer" Sur le même ton, Peter lui répond: "Très bien, faites le tour et si jamais ma galerie n'est pas à votre hauteur, dites-le moi." Mal à l'aise, Champagne réalise que sans aucun doute cette galerie est précisément l'endroit rêvé pour un artiste: Groupe de Sept, Tom Thompson, David Milne et une sélection impressionnante d'art contemporain. ¬"Alors monsieur Champagne, êtes-vous décidé? ¬ bon ¬ maintenant retournez à votre hôtel, allez chercher vos tableaux et montrez-moi ce que vous avez". ¬ La suite est bien connue. L'amour de la nature, la pêche à la mouche dans les rivières du nord de l'Ontario et du Québec, ont donné naissance à ce désir d'exprimer sur papier leur beauté en toute saison. Des études à Montréal, à l'Ecole des Beaux-Arts, à Ottawa School of Art, aux Etats-Unis avec Charles Movalli, Rocky Neck Mass., et Daniel Green à North Salem à New York, lui ont permis de perfectionner son art en peignant des paysages et des modèles vivants.

Horace Champagne réside maintenant à l'Ile d'Orléans, Québec, et travaille dans un atelier construit sur mesure. Ce dernier est entouré de bouleaux presque centenaires, de champs,  de fermes agricoles et bien sûr avec une vue splendide sur le Vieux Québec . Il fait de nombreux voyages en Europe, plus particulièrement en Italie, et réalise des études sur les anciens Maîtres. Il entreprend des excursions quasi annuelles dans les Rocheuses Canadiennes et part à la découverte de Terre-Neuve. Des petits villages de pêches authentiques et charmants aussi bien que la nature encore vierge constitue une inspiration continue pour les tableaux.

 


Partager