Tweeter button Facebook button

Gauvreau, Pierre

Gauvreau Pierre

Pierre Gauvreau est né le 23 août 1922 à Montréal PQ. Son frère Claude et lui sont élevés par sa mère et sa tante. Il entre à l’Ecole des Beaux-arts de Montréal en 1939. En 1941, Paul-Emile Borduas, professeur à l’École du Meuble, lui décerne un prix hors concours lors d’une exposition dans le Hall du Gesu et l’invite à fréquenter son atelier. Il y amène Françoise Sullivan, Fernand Leduc et Louise Renaud. C’est le début d’une grande aventure. Claude Gauvreau a écrit que Pierre revenait de ces soirées, fiévreux. En 1943, il doit s’enrôler dans l’Armée canadienne, mais continue à peindre lors de ses permissions. En 1944 il réussit son premier tableau non-figuratif. On n’imagine plus aujourd’hui le défi rencontré. Puis,basé outremer, il participera tout de même à la première exposition automatiste grâce à Claude qui y intègre des dessins expédiés d’Europe. En août 1948 paraît le manifeste « Refus Global », écrit par Paul-Emile Borduas et signé par quinze personnes dont Pierre Gauvreau. Il participe activement à sa publication et à la polémique qui s’ensuit, avec Madeleine Arbour, Françoise et Jean-Paul Riopelle et Maurice Perreon Il participe à la grande aventure qu’est le début de la télévision. Il réalise plusieurs séries jeunesse sur film. Radisson, CF-RCK, Rue de l’anse, D’Iberville. Puis il occupe des fonctions de direction dans les trois grandes boîtes d’état, Il est directeur de la production française à l’ONF lorsqu’il démissionne en 1972 pour retourner à la création. Il veut reprendre la réalisation et la peinture. Il reprendra ses pinceaux le 7 décembre 1976. Pierre Gauvreau est c reconnu pour sa trilogie téléromanesque Le Temps d’une Paix suivi de Cormoran puis Le Volcan tranquille, Il l’a écrite sur une période de vingt ans. Plusieurs prix ont souligné l’excellence de son travail comme trois prix Gémeaux, le grand prix de l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision, le prix des Communications, etc. Parallèlement plusieurs de ses œuvres ont trouvé preneur. Il est présent dans plusieurs collections publiques.. il a peint, toujours dans un esprit de liberté et d’aventure. Il a créé des œuvres de grands formats, exposé à un rythme parfois effréné et reçu le prix Louis-Philippe Hébert pour l’ensemble de son œuvre peint. Avec Janine il a créé un jardin, œuvre d’art en mutation perpétuelle, qui a certainement contribué à lui donner un contexte propice à la création. Pierre Gauvreau est demeuré fidèle à ses convictions et Charles Binamé qui le connaît depuis aussi longtemps que Janine Carreau, bientôt trente-huit ans, n ’a-t-il pas titré le film qu’il lui a consacré Gauvreau ou l’obligation de la liberté ? En 1999, il commence une série de tableaux intitulée « Les Insoumis ». Elle a pour but de rendre hommage à des personnes qui ont sacrifié jusqu’à leur vie pour leurs convictions. C’est son testament plastique et philosophique. À ce jour elle compte 12 tableaux. Il est toujours celui que Borduas appelait « Le peintre-né ». Il se renouvelle de façon incroyable d’un tableau à l’autre et c’est un très grand coloriste, pour notre plus grande joie.

---------

''Jeudi 7 avril 2011, nous avons appris le décès de notre ami Pierre Gauvreau.

Il était devenu un ami, un guide, une inspiration pour nous.

Nos coeurs garderont pour toujours une place pour ce grand maître de l'art québécois que nous avions adopté comme un père parmi nous.''

Yohan

 

 

 

ARTICLES :

CANOE

http://www.canoe.com/divertissement/arts-scene/nouvelles/2011/04/08/17919876-qmi.html

RADIO-CANADA

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/arts_et_spectacles/2011/04/08/001-pierre-gauvreau-mort.shtml

CYBERPRESSE

http://www.cyberpresse.ca/arts/201104/08/01-4388014-pierre-gauvreau-un-homme-dune-grande-richesse.php

LE DEVOIR

http://www.ledevoir.com/non-classe/320671/le-peintre-et-auteur-pierre-gauvreau-est-decede

http://www.ledevoir.com/politique/quebec/320749/un-cri-de-revolte

http://www.ledevoir.com/culture/actualites-culturelles/320750/pierre-gauvreau-1922-2011-l-artiste-aux-saveurs-d-iris

http://www.ledevoir.com/culture/actualites-culturelles/320796/pierre-gauvreau-1922-2011-le-vulcain-tranquille

 


SARDeC

http://www.sartec.qc.ca/info/archiv_infos/199809/info/page1-2.html

 


Partager