Tweeter button Facebook button

Suzor-Côté, M.A. De Foy

Né en 1869 à Arthabaska, dans la superbe région des Bois-Francs, Marc-Aurèle de Foy Suzor-Coté part pour Paris à l’âge de 22 ans pour poursuivre sa formation à l’École des Beaux-Arts. Sa réputation d’artiste de grand talent est rapidement établie, autant en Europe qu’au Canada, et ses œuvres sont présentées aux Salons de la Société des artistes français et à l’Exposition universelle à Paris, en 1900. Son apprentissage en France lui permet d’acquérir d’excellentes bases académiques et de se familiariser avec la peinture de paysage en plein air. Durant la période de 1907 à 1920, Suzor-Coté se voit identifier par la critique comme étant le chef de file de l’école paysagiste canadienne. Il est en effet considéré comme le précurseur de la recherche sur le paysage qui va caractériser l’art au pays au cours du XXe siècle. Sa réputation est à son apogée au début des années 1910. Il devient membre de l’Académie royale des Arts du Canada en 1912, puis membre du Arts Club of Toronto en 1913. En plus du paysage, Suzor-Coté a exploré le portrait, la peinture d’histoire et le nu féminin. Il a pratiqué le fusain, le pastel, l’huile et la sculpture. Frappé de paralysie, l’artiste s’installe à Daytona Beach (Floride) en 1928. Sa santé lui permet de poursuivre ses activités au ralenti, et il voyage dans le sud des États-Unis et à Cuba. Marc-Aurèle de Foy Suzor-Coté décède en 1937. Il meurt à Daytona Beach en Floride ou il s’était rendu pour des raisons de santé.


Partager