Tweeter button Facebook button

Showell, William

Né à Gibraltar, William Showell y vécut sa petite enfance et était déjà fasciné par le dessin et la peinture. Les revus modestes que retiraient sa famille ( son père était simple soldat de garnison) l’empêchèrent de suivre des études même les plus élémentaires lui permettant de parfaire ses dons. Travailleur durant le jour, il pu néanmoins, alors adolescent, suivre des cours du soir à lÉcole des Beaux-Arts de Liverpool. Même l’octroi d’une bourse pour aller étudier à Rome a dû être refusée pour des raisons économiques. Au début de la vingtaine, William Showell partit pour Londres ou il travailla durant le jour dans des studios d’art graphique et ou il pu poursuivre ses études au Bolt Court School. Avec le temps, il devint l’un des plus réputés illustrateurs de magazines d’Angleterre et ses œuvres sont exposées parmi celles d’autres artistes. En 1954, William Showell immigre au Canada ou, quelques années plus tard, il abandonne tout à fait l’art graphique pour se concentrer aux beaux-arts proprement dits. Après un an passé à Paris, il revint à Montréal ou il expose pour la première fois en solo au Musée des Beaux-Arts. Bien accueillies par la critique, ses œuvres sont de plus en plus connues et la réputation de l’artiste atteint le Etats-Unis. À noter que le père de William Showell était lui-même un bon peintre-amateur et que son grand-père et son arrière grand-père étaient artistes professionnels, réputés pour leur création de paysages du Cheshire, en Angleterre. Des œuvres de William Showell figurent dans les collections privées des Sociétés British Petroleum, Price, Banque de Montreal, Radio-Canada, Banque Royale du Canada.

Partager